L’activité partielle adaptée à la crise du Coronavirus : les conditions applicables jusqu’en juillet 2021
08/06/2021
Ce qui change pour le congé paternité
14/09/2021
Show all

Aides exceptionnelles et temporaires pour l’embauche des jeunes

Pour favoriser l’embauche des jeunes, l’Etat met en place dans le cadre du dispositif « 1 jeune 1 solution », différentes aides. L'aide à l'embauche vient d'être prolongée pour les contrats conclus entre le 1er avril et le 31 décembre 2021 (décret du 31 mars 2021).

Aides en faveur des jeunes embauchés en alternance



• Employeurs visés : Tous les employeurs à l’exclusion du secteur public non industriel et commercial, peuvent bénéficier de l’aide exceptionnelle.

• Salariés concernés : Pour tous les contrats d'apprentissage du CAP au niveau Master. Contrat de professionnalisation également éligibles.

• Montant de l’aide : Pour la 1ere année d’exécution des contrats d'apprentissage et contrats pro, conclus entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2021, une aide sera versée :
5 000€ pour l'embauche d'un apprenti mineur ;
8 000€ pour l'embauche d'un apprenti majeur ;

• Modalités : L'employeur doit transmettre le contrat à l'OPCO puis c'est l'OPCO qui s'occupe de le déposer auprès de l'administration. En retour, le ministère chargé de la formation professionnelle transmet à l'ASP les informations nécessaires au versement de l’aide, ce qui équivaut décision d’attribution. Il n'y a donc pas de démarche supplémentaire à faire pour les employeurs !

Emploi franc



• Employeurs visés : Tous les employeurs quel que soit leur effectif, à l’exception toutefois des établissements publics administratifs, des établissements publics industriels et commerciaux, des sociétés d’économie mixte et des particuliers employeurs.

• Jeunes visés : L’aide concerne les jeunes de moins de 26 ans qui résident dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) du territoire national.
– L’employeur peut vérifier l’éligibilité de l’adresse en la renseignant sur : https://sig.ville.gouv.fr/
– Demandeur d’emploi inscrit à Pôle emploi en catégorie 1, 2, 3, 6, 7 ou 8.
– Adhérent à un contrat de sécurisation professionnelle.
– Jeune suivi par une mission locale qui n’est pas inscrit en tant que demandeur d’emploi.

• Montant de l’aide : Le montant de l’aide est de : 15 000 € sur 3 ans pour une embauche en CDI (5 000 € par an) et de 5 000 € sur 2 ans pour une embauche en CDD d’au moins 6 mois (2 500 € par an). Ces montants sont proratisés en fonction du temps de travail et de la durée du contrat.

• Modalités : La demande d’aide doit être déposée par l’employeur auprès de Pôle emploi dans un délai de 3 mois suivant la date de la signature du contrat. Le formulaire de demande d’aide peut être envoyé à Pôle emploi par courrier ou par mail.

Contrat unique d’insertion (CUI) – contrat initiative emploi (CUE)



• Employeurs visés : Le CUI-CIE s’adresse aux employeurs du secteur marchand assujettis à l’obligation d’assurance contre le risque de privation d’emploi.

• Salariés concernés : Le contrat unique d’insertion a pour objet de faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’accès à l’emploi en permettant à l’employeur de bénéficier d’une aide de l’État.

• Montant de l’aide : Le montant maximum de l’aide est fixé, dans la limite de la durée légale hebdomadaire du travail, à 47 % du montant brut du Smic par heure travaillée.

• Modalités : L’aide est versée à l’employeur par l’Agence de services et de paiement, sur la base des attestations de présence du bénéficiaire du contrat par le biais d’un téléservice.
Le Cabinet NOVALLIANCE EXPERTISE COMPTABLE vous conseille en matière sociale. contact@novalliance.fr